Présentation de EIC Pathfinder, EIC Transition et EIC Accelerator : différences et attentes TRL

Le European Innovation Council (EIC) dans le cadre d'Horizon Europe propose trois programmes distincts pour soutenir l'ensemble du cycle de vie de l'innovation : EIC Pathfinder, EIC Transition et EIC Accelerator. Chaque programme cible différentes étapes du développement technologique, en fournissant un financement et un soutien sur mesure pour aider les innovations révolutionnaires à atteindre le marché. Cet aperçu explique les différences entre ces programmes, leurs exigences spécifiques et la manière dont ils sont connectés via leurs attentes en matière de niveau de maturité technologique (TRL). Les programmes EIC Pathfinder, EIC Transition et EIC Accelerator sont conçus de manière complexe pour fournir un soutien complet tout au long du cycle de vie de l'innovation, permettant aux entreprises de bénéficier d'un financement continu du TRL 1 au TRL 9. EIC Pathfinder soutient la recherche à un stade précoce et à haut risque pour explorer de nouvelles idées. et réaliser une preuve de concept (TRL 1-4). Les projets Pathfinder réussis peuvent ensuite progresser vers EIC Transition, qui permet de valider et de démontrer la faisabilité de ces technologies dans des environnements pertinents (TRL 3-6), comblant ainsi le fossé entre la recherche et la préparation au marché. Enfin, le EIC Accelerator offre un soutien ciblé aux innovations prêtes à être commercialisées (TRL 5-9), en fournissant à la fois des subventions et des investissements en fonds propres pour aider les entreprises à commercialiser leurs produits, à étendre leurs opérations et à perturber les marchés existants. Cette progression transparente garantit que les entreprises innovantes peuvent développer continuellement leurs technologies depuis le concept initial jusqu'au déploiement complet sur le marché, en tirant parti des mécanismes complets de financement et de soutien de l'EIC à chaque étape critique. Objectif EIC Pathfinder EIC Pathfinder soutient la recherche visionnaire et l'exploration d'idées audacieuses pour créer des technologies révolutionnaires. Il se concentre sur la recherche à un stade précoce pour jeter les bases d’innovations transformatrices. Principales caractéristiques Portée du financement : soutient des projets de recherche à haut risque et à gain élevé qui explorent de nouvelles possibilités technologiques. Focus TRL : Cible principalement les TRL 1 à TRL 4. TRL 1 : Principes de base observés. TRL 2 : Concept technologique formulé. TRL 3 : Preuve de concept expérimentale. TRL 4 : Technologie validée en laboratoire. Conditions d'éligibilité : Ouvert aux consortiums d'au moins trois entités juridiques indépendantes de différents États membres ou pays associés. Des entités individuelles telles que des PME de haute technologie et des organismes de recherche peuvent également postuler. Proposition : Doit décrire un projet de recherche visionnaire à haut risque et doté d'un fort potentiel de percée scientifique et technologique. Montant de la subvention : jusqu'à 3 millions d'euros pour Pathfinder Open, jusqu'à 4 millions d'euros pour Pathfinder Challenges. Taux de financement : 100% de coûts éligibles. EIC Transition Objectif EIC Transition vise à combler le fossé entre la recherche à un stade précoce et la préparation au marché. Il se concentre sur la maturation et la validation des technologies développées dans le cadre du EIC Pathfinder et d’autres projets financés par l’UE. Principales caractéristiques Portée du financement : soutient les activités visant à valider et à démontrer la faisabilité des nouvelles technologies dans des environnements pertinents pour les applications. Focus TRL : Cible TRL 3 à TRL 6. TRL de départ : TRL 3 (Preuve de concept expérimentale) ou TRL 4 (Technologie validée en laboratoire). Fin du TRL : TRL 5 (Technologie validée dans un environnement pertinent) à TRL 6 (Technologie démontrée dans un environnement pertinent). Conditions d'éligibilité : Ouvert aux entités uniques (PME, spin-offs, startups, organismes de recherche, universités) ou aux consortiums (2 à 5 entités) des États membres ou des pays associés. Proposition : doit s'appuyer sur les résultats de précédents projets EIC Pathfinder, FET (Future and Emerging Technologies) ou d'autres projets financés par l'UE. Les propositions doivent inclure un plan de travail détaillé pour la validation technologique et le développement commercial. Montant de la subvention : jusqu'à 2,5 millions d'euros, des montants plus élevés étant possibles si justifiés. Taux de financement : 100% de coûts éligibles. EIC Accelerator Objectif EIC Accelerator aide les PME individuelles, y compris les startups et les spin-offs, à développer et à développer des innovations à fort impact ayant le potentiel de créer de nouveaux marchés ou de perturber les marchés existants. Principales caractéristiques Portée du financement : Fournit à la fois des subventions et des investissements en fonds propres pour aider les PME à commercialiser leurs innovations. Focus TRL : Cible les TRL 5 à TRL 9. TRL de départ : TRL 5 (Technologie validée dans un environnement pertinent) ou TRL 6 (Technologie démontrée dans un environnement pertinent). TRL de fin : TRL 8 (Système complet et qualifié) à TRL 9 (Système réel éprouvé en environnement opérationnel). Conditions d'éligibilité : Ouvert aux PME individuelles des États membres ou des pays associés. Les ETI (entreprises de moins de 500 salariés) peuvent également postuler au blended finance (subvention + fonds propres). Proposition : Doit présenter une innovation à fort potentiel avec une solide analyse de rentabilisation et un potentiel de marché évident. Les propositions doivent inclure un plan de commercialisation et de mise à l’échelle. Montant de la subvention : jusqu'à 2,5 millions d'euros pour un soutien sous forme de subvention uniquement, avec un investissement en fonds propres supplémentaire disponible jusqu'à 15 millions d'euros. Taux de financement : 70% de coûts éligibles pour la composante subvention, composante capitaux propres déterminée en fonction des besoins d'investissement. Connecter les programmes via les attentes du TRL, depuis les premières recherches jusqu'à la préparation au marché Les trois programmes EIC sont conçus pour soutenir le cycle de vie complet de l'innovation, depuis les premiers stades de la recherche jusqu'à l'entrée sur le marché : EIC Pathfinder (TRL 1-4) : se concentre sur la recherche fondamentale et la preuve expérimentale de concept, jetant les bases scientifiques et technologiques des innovations futures. EIC Transition (TRL 3-6) : comble le fossé entre la recherche exploratoire et la préparation au marché en validant et en démontrant les technologies dans des environnements pertinents. EIC Accelerator (TRL 5-9) : soutient le développement, la commercialisation et la mise à l'échelle d'innovations prêtes à être commercialisées, en aidant les PME à commercialiser leurs produits. Progression transparente de EIC Pathfinder à EIC Transition : les projets qui réussissent une preuve de concept et une validation en laboratoire sous EIC Pathfinder peuvent progresser vers EIC Transition pour une validation et une démonstration plus approfondies dans des environnements pertinents. EIC Transition à EIC Accelerator : une fois que les technologies sont validées et démontrées dans des environnements pertinents, elles peuvent passer au EIC Accelerator pour le développement final, l'entrée sur le marché et la mise à l'échelle. Résumé EIC Pathfinder : Recherches précoces (TRL 1-4), projets visionnaires et à haut risque. EIC Transition : Faire le pont entre la recherche et le marché (TRL 3-6), la validation technologique et la démonstration. EIC Accelerator : Préparation et mise à l'échelle du marché (TRL 5-9), soutien à la commercialisation pour les PME. En comprenant les rôles distincts et les attentes TRL de chaque programme EIC, les innovateurs peuvent planifier stratégiquement le parcours de développement de leur projet, garantissant une progression transparente depuis une recherche révolutionnaire jusqu'à une introduction réussie sur le marché.

Résumé des directives d'investissement du Fonds EIC Accelerator EIC et catégories d'investissement

Version : décembre 2023 Remarque : cet article contient un résumé des directives officielles d'investissement du Fonds EIC et contient des simplifications qui peuvent modifier le sens voulu dans certains cas. Nous vous recommandons de télécharger et de lire le document officiel. Introduction Les directives d'investissement des EIC fournissent des informations essentielles aux bénéficiaires potentiels et aux co-investisseurs concernant la stratégie et les conditions des décisions d'investissement et de désinvestissement des Fonds EIC. Cette version mise à jour comprend des définitions d'investisseurs qualifiés, des descriptions de scénarios d'investissement et de nouvelles clauses sur les investissements de suivi et les sorties, garantissant un soutien aux startups et aux PME à fort potentiel pour accélérer leur croissance et attirer des investisseurs supplémentaires. Ce document s'applique spécifiquement au compartiment EIC Fund Horizon Europe. Table des matières Règles d'investissement 1.1 Restrictions d'investissement 1.2 Objectif d'investissement 1.3 Stratégie d'investissement 1.4 Processus d'investissement du compartiment Directives d'investissement 2.1 Étape de développement de l'entreprise cible 2.2 Type d'innovations 2.3 Protection des intérêts européens 2.4 Portée géographique 2.5 Exclusions 2.6 Taille de l'investissement et objectifs de participation en capital 2.7 Investissement/Co -Scénarios d'investissement 2.8 Processus de diligence raisonnable 2.9 Instruments financiers possibles 2.10 Mise en œuvre des investissements 2.11 Publication d'informations 2.12 Surveillance et suivi des investissements 2.13 Investissements de suivi 2.14 Mentors 2.15 Catégories d'investissement dans la gestion de la propriété intellectuelle Annexe 1. Définitions Annexe 2. Exclusions 1. Règles d'investissement 1.1 Restrictions d'investissement Le Compartiment est soumis aux restrictions d'investissement énoncées dans la Section Générale de la Mémorandum du Fonds EIC. Ces restrictions garantissent que le Compartiment fonctionne dans les limites établies par le Fonds EIC, en maintenant la cohérence et l'alignement avec les objectifs généraux. 1.2 Objectif d'investissement L'objectif du Compartiment est d'investir dans des bénéficiaires finaux du Fonds EIC développant ou déployant des technologies de rupture et des innovations de rupture créatrices de marché. Le Compartiment vise à combler un déficit de financement critique sur le marché européen du transfert de technologie. Malgré des subventions importantes pour les projets de recherche et d'innovation en Europe, très peu d'entre eux parviennent à attirer de nouveaux investissements et à atteindre les étapes de commercialisation et de mise à l'échelle. 1.3 Stratégie d'investissement Pour atteindre son Objectif d'investissement, le Compartiment peut investir directement dans des titres de participation ou des titres liés à des actions, y compris des actions privilégiées, des titres de créance convertibles, des options, des warrants ou des titres similaires. Le Compartiment fournit la composante d'investissement de l'EIC blended finance, sous réserve du montant d'investissement maximum fixé par la Commission européenne. Les entreprises candidates postulent au EIC Accelerator via des appels à propositions publics publiés par la Commission européenne. L'EISMEA évalue ces propositions et la Commission européenne sélectionne celles qui seront soutenues par un montant indicatif de l'EIC blended finance. Ce soutien peut consister en une combinaison d’une subvention et d’un investissement, d’une subvention uniquement ou d’un soutien uniquement à l’investissement. Dans les cas où les intérêts européens dans des domaines stratégiques nécessitent une protection, le Fonds EIC prendra des mesures telles que l'acquisition d'une minorité de blocage pour empêcher l'entrée de nouveaux investisseurs en provenance de pays non éligibles. Cette approche garantit que les investissements s’alignent sur les priorités stratégiques et protègent les intérêts européens. 1.4 Processus d'investissement du compartiment Le processus d'investissement comprend plusieurs étapes : Évaluation initiale : les propositions sélectionnées par la Commission européenne sont transmises au gestionnaire externe AIFM pour une évaluation initiale. Catégorisation : les cas sont classés en divers scénarios d'investissement (Buckets) en fonction de l'évaluation. Due Diligence : une due diligence financière et des contrôles de conformité KYC sont effectués sur les entreprises cibles. Discussion sur les conditions de financement : les projets de conditions de financement potentiels sont discutés avec le bénéficiaire et les co-investisseurs. Prise de décision : le gestionnaire externe décide des opérations de financement, en approuvant ou en rejetant l'opération. Documentation juridique : Après approbation, les documents juridiques sont préparés et signés. Surveillance : le gestionnaire externe surveille les investissements, y compris les décaissements d'étape, les rapports et les stratégies de sortie. 2. Lignes directrices d'investissement 2.1 Stade de développement de l'entreprise cible Les candidats éligibles au titre du EIC Accelerator comprennent les PME à but lucratif et hautement innovantes, les start-ups, les entreprises en démarrage et les petites entreprises de taille moyenne de tous les secteurs, généralement avec une forte composante de propriété intellectuelle. Le EIC Accelerator vise à soutenir des projets à haut risque qui ne sont pas encore attractifs pour les investisseurs, en réduisant les risques de ces projets pour catalyser les investissements privés. 2.2 Type d'innovations Le Compartiment soutient différents types d'innovation, notamment celles basées sur la technologie profonde ou la pensée radicale, ainsi que l'innovation sociale. La deep-tech fait référence à une technologie basée sur des avancées et des découvertes scientifiques de pointe, nécessitant une interaction constante avec de nouvelles idées et des résultats de laboratoire. 2.3 Protection des intérêts européens Dans les domaines stratégiques identifiés par la Commission européenne, le Compartiment prendra des mesures liées aux investissements pour protéger les intérêts européens. Cela peut inclure l’acquisition d’une minorité de blocage, l’investissement malgré l’intérêt potentiel des investisseurs ou l’obtention de la propriété européenne de la propriété intellectuelle et de l’entreprise. 2.4 Portée géographique Les entreprises éligibles doivent être établies et exercer leurs activités dans les États membres de l'UE ou dans les pays associés à la composante fonds propres du pilier III d'Horizon Europe. Le AIFM Externe peut investir dans la holding ou la société mère établie sur ces territoires, à condition qu'elle réponde à tous les critères d'éligibilité. 2.5 Exclusions Les investissements excluent les secteurs incompatibles avec la base éthique et sociale d'Horizon Europe. Il s'agit notamment d'activités liées aux pratiques de travail nocives, aux produits illégaux, à la pornographie, au commerce d'espèces sauvages, aux matières dangereuses, aux méthodes de pêche non durables et autres, comme détaillé à l'Annexe 2. 2.6 Taille de l'investissement et objectifs de participation en actions L'investissement du Compartiment se situe entre 500 000 EUR et 15 000 000 EUR par société, ciblant des participations minoritaires généralement comprises entre 10% et 20%. Elle pourrait toutefois acquérir une participation de blocage pour protéger les intérêts européens. Les investissements peuvent être inférieurs ou supérieurs à ceux initialement proposés, sur la base des conclusions de la diligence raisonnable et de la décision d'attribution de la Commission européenne. 2.7 Scénarios d'investissement/co-investissement Dès le départ, le AIFM externe connectera les entreprises potentielles dans lesquelles il investira à la communauté des investisseurs EIC Accelerator pour tirer parti des opportunités de co-investissement. Les bénéficiaires sélectionnés par l'EIC sont encouragés à rechercher des co-investisseurs, avec une diligence raisonnable financière et commerciale potentiellement effectuée conjointement avec ces investisseurs. Le EIC Accelerator vise à réduire les risques liés aux opérations sélectionnées, en attirant des financements supplémentaires importants pour soutenir le déploiement et la mise à l’échelle de l’innovation. 2.8 Processus de diligence raisonnable Le processus de diligence raisonnable se concentre sur la gouvernance, la structure du capital, la stratégie commerciale, la concurrence, l'évaluation du marché, la création de valeur, la forme juridique et les juridictions. Les contrôles de conformité comprennent la lutte contre le blanchiment d'argent, la lutte contre le financement du terrorisme, l'évasion fiscale et la conformité KYC. Les problèmes de non-conformité peuvent entraîner l’interruption ou la cessation du support EIC. 2.9 Instruments financiers possibles Le Compartiment utilise principalement des investissements en actions ou quasi-actions, notamment : Actions ordinaires : Participation dans une société, pouvant être avec ou sans droit de vote. Actions privilégiées : actions hybrides présentant des caractéristiques similaires à celles d'une dette, généralement détenues par des fonds de capital-risque. Instruments convertibles : instruments de dette… En savoir plus

Le guide ultime de proposition courte EIC Accelerator (modèle de proposition EIC Accelerator étape 1)

Libérer l'innovation : le modèle de proposition EIC Accelerator Étape 1 – Un guide pour les startups et les PME Dans le monde dynamique du financement des startups, l'accélérateur European Innovation Council (EIC) présente une voie intéressante pour les startups et les petites et moyennes entreprises (PME) pour obtenir un financement substantiel. . Le modèle de proposition de l'étape 1 est un outil essentiel conçu pour faciliter l'accès à un montant maximum de 17,5 millions d'euros dans le cadre de blended financing, qui comprend à la fois des éléments de subvention et de capitaux propres. Cet article fournit un aperçu détaillé du contenu et de l'utilité du modèle de proposition EIC Accelerator Étape 1, conçu pour responsabiliser les startups et les PME de l'Union européenne (UE). L'essence du modèle de proposition EIC Accelerator Étape 1 Modèle de proposition officiel : Le modèle de proposition Étape 1 sert de modèle officiel pour les candidats, méticuleusement conçu pour rationaliser le processus de demande de financement EIC. Il comprend des sections essentielles qui obligent les candidats à articuler succinctement leur innovation, leur modèle commercial et l'impact potentiel de leur technologie. Cette approche structurée garantit que tous les aspects critiques de la proposition sont systématiquement couverts. Objectif du niveau de maturité technologique (TRL) : une partie essentielle du modèle est l'accent mis sur les niveaux de maturité technologique. Les candidats doivent démontrer la maturité de leur innovation, ce qui est crucial pour s'aligner sur les attentes de l'EIC en matière de préparation au marché et de potentiel de déploiement. Pitch Deck et préparation à l'entretien : le modèle de proposition est stratégiquement conçu pour aider les candidats à se préparer aux étapes ultérieures du processus de financement. Il encourage une présentation concise mais complète des idées, qui constitue l'épine dorsale du pitch deck et prépare le terrain pour le processus d'entretien. Comment le modèle responsabilise les candidats Processus rationalisé pour les candidats : en fournissant une structure claire, le modèle démystifie le processus de candidature, le rendant accessible même aux nouveaux arrivants dans le paysage du financement de l'UE. Il guide les candidats à travers une série d'étapes bien définies, les aidant à présenter efficacement leur récit d'innovation. Conçu pour un impact élevé : le modèle se concentre sur les innovations à fort impact, incitant les candidats à réfléchir de manière critique aux besoins du marché et à la proposition de valeur unique de leur technologie. Cette orientation s'aligne sur l'objectif de l'EIC de soutenir des projets qui ont le potentiel de se développer et d'atteindre une pénétration significative du marché. Soutien à un large éventail d'innovateurs : des rédacteurs professionnels et indépendants aux consultants, le modèle sert de ressource qui peut être utilisée par diverses parties prenantes impliquées dans le processus de rédaction de subventions. Il fournit un cadre standardisé qui garantit la cohérence et la qualité entre les applications. Les opportunités de financement mixte à impact financier et stratégique : le modèle ouvre effectivement la porte à des opportunités blended financing, comprenant une subvention de 2,5 millions d'euros et jusqu'à 15 millions d'euros de financement en fonds propres. Ce soutien financier substantiel est conçu pour accélérer le développement et la mise à l’échelle d’innovations révolutionnaires. Informations sur le financement par capitaux propres : pour les entreprises potentiellement non bancables et pour lesquelles les mécanismes de financement traditionnels ne suffisent pas, l'option de capitaux propres présentée dans le modèle change la donne. Il offre une voie directe vers un financement important, crucial pour des stratégies de croissance et d’expansion agressives. Approbation de la Commission européenne et de l'EIC : l'utilisation du modèle officiel aligne les projets sur les priorités stratégiques de la Commission européenne et de l'EIC. Il garantit que les propositions sont évaluées sur la base de critères qui reflètent les objectifs plus larges du financement de l'innovation par l'UE, renforçant ainsi la crédibilité et l'attrait des projets. Conclusion Le modèle de proposition EIC Accelerator Étape 1 n'est pas seulement un document ; il s'agit d'un outil stratégique qui peut améliorer considérablement les chances d'obtenir un financement en alignant les startups et les PME sur les éléments critiques recherchés par l'EIC. Il encourage la clarté, la concision et la concentration, qui sont essentielles pour réussir le processus d'évaluation rigoureux. En tirant parti de ce modèle, les startups et les PME peuvent articuler efficacement leurs histoires d'innovation, démontrant ainsi leur potentiel à transformer les industries et à atteindre de nouveaux sommets sur le marché européen. EIC Accelerator Étape 1 Modèle de proposition de proposition courte 1. Description de l'entreprise Histoire fondatrice La création de l'entreprise remonte à sa date de fondation, soulignant ses origines en tant que spin-off d'un institut de recherche notable. Ce récit détaille la collaboration entre les cofondateurs et les investissements initiaux obtenus, illustrant une trajectoire allant d'une idée prometteuse à une entité établie. Une telle histoire de fondation améliore non seulement le profil de l'entreprise, mais renforce également sa position en tant qu'acteur crédible et innovant dans l'industrie technologique, visant à attirer l'attention des parties prenantes, notamment du European Innovation Council (EIC). Mission et vision La mission et la vision de l'entreprise résument ses objectifs fondamentaux et l'impact ambitieux qu'elle vise à atteindre à l'échelle mondiale. La mission vise à résoudre les défis critiques de l’industrie, en tirant parti de l’innovation pour améliorer l’efficacité ou combler des lacunes importantes du marché. Cette approche visionnaire positionne l'entreprise comme un leader avant-gardiste déterminé à réaliser des progrès substantiels dans son domaine. L'accent mis sur la transformation des idées théoriques en solutions pratiques et prêtes à être commercialisées s'aligne bien avec les objectifs du European Innovation Council, illustrant un engagement non seulement à diriger l'innovation, mais également à contribuer positivement à la croissance sociétale et économique. Réalisations de l'entreprise Les réalisations de l'entreprise témoignent de sa croissance et de son innovation, marquées par des étapes importantes telles que des récompenses, des succès financiers et des avancées technologiques. Ces réalisations sont cruciales pour établir la crédibilité de l'entreprise et mettre en valeur sa capacité à respecter et dépasser les normes de l'industrie. La reconnaissance d'organismes réputés par le biais de récompenses et l'atteinte réussie de niveaux critiques de préparation technologique soulignent le potentiel de l'entreprise et sa volonté de poursuivre sa croissance. Un tel historique est essentiel pour instaurer la confiance avec le European Innovation Council et les investisseurs potentiels, positionnant ainsi l'entreprise comme un candidat solide pour les opportunités futures dans le paysage technologique concurrentiel de l'Union européenne. Relations clients L'entreprise a entretenu des relations solides avec un large éventail de clients, renforçant ainsi sa position sur le marché et solidifiant sa réputation dans l'industrie. Ces relations ne sont pas seulement transactionnelles, mais s'enrichissent de collaborations, offrant des avantages mutuels et renforçant la position de l'entreprise sur le marché. La mise en évidence des principaux clients et le détail de la nature de ces interactions mettent en valeur la capacité de l'entreprise à entretenir des partenariats précieux. De plus, l’obtention de lettres d’intention (LOI) de ces parties prenantes clés démontre non seulement leur… En savoir plus

Le creuset de l’innovation EIC Accelerator : les universités et la naissance des entrepreneurs DeepTech

Les universités sont depuis longtemps le berceau de certaines des technologies les plus révolutionnaires et transformatrices que notre monde ait connues. Ancrées dans une recherche universitaire rigoureuse et favorisées par un environnement de curiosité intellectuelle, ces institutions ne sont pas seulement des centres d’apprentissage mais aussi des incubateurs essentiels pour les entrepreneurs innovants. En particulier dans le domaine des technologies scientifiques, les universités et les instituts de recherche sont à l’avant-garde de ce que nous appelons désormais communément DeepTech – des technologies qui offrent de profondes avancées dans divers secteurs, notamment la santé, l’énergie et l’informatique, pour n’en citer que quelques-uns. Le lien entre l'université et l'entrepreneuriat Le passage de la recherche universitaire à l'entreprise entrepreneuriale est un chemin parcouru par de nombreux innovateurs. Les universités, avec leur richesse en ressources, notamment leurs laboratoires de pointe, leur accès au financement et leur réseau de penseurs partageant les mêmes idées, offrent un écosystème sans précédent pour nourrir les projets DeepTech à un stade précoce. C'est dans ces salles universitaires que se déroule la recherche fondamentale – souvent bien avant même qu'une application commerciale ne soit envisagée. L'un des éléments clés de cet environnement est l'encouragement de la collaboration interdisciplinaire. Il n'est pas rare qu'une percée dans la science des matériaux dans une université ouvre la voie à de nouveaux produits révolutionnaires dans le domaine de l'électronique grand public ou que la recherche biomédicale conduise au développement de dispositifs médicaux révolutionnaires. Ces technologies, nées de projets universitaires, ont le potentiel de relever des défis mondiaux critiques et d'ouvrir la voie à de nouvelles industries. Combler le fossé : du monde universitaire à l'industrie Cependant, le chemin qui mène d'un projet universitaire à une entreprise DeepTech prospère est semé d'embûches. Le processus de commercialisation de la recherche scientifique nécessite plus qu’une simple expertise technique ; cela nécessite une compréhension approfondie du marché, une planification commerciale stratégique et la capacité d’obtenir des investissements. C’est là que réside le rôle des programmes d’entrepreneuriat et des bureaux de transfert de technologie au sein des universités, qui visent à combler ce fossé. Ils offrent aux entrepreneurs en herbe le mentorat, le financement et le sens des affaires nécessaires pour commercialiser leurs innovations. De plus, le rôle du financement public et privé ne peut être surestimé. Des initiatives telles que le programme d'accélération European Innovation Council (EIC) offrent un soutien essentiel sous forme de subventions et de financements en fonds propres aux startups qui naviguent dans les eaux dangereuses de la commercialisation du DeepTech. Ces programmes fournissent non seulement un soutien financier, mais confèrent également de la crédibilité aux startups, attirant davantage d'investissements et de partenariats. Impact dans le monde réel et avenir L'impact des innovations DeepTech produites par les universités sur la scène mondiale est indéniable. De la création de technologies médicales vitales au développement de solutions énergétiques durables, ces avancées façonnent l’avenir. À mesure que nous nous tournons vers l’avenir, le rôle des universités en tant qu’incubateurs d’innovation ne fera que croître en importance. Avec les structures de soutien appropriées en place, le potentiel de transformation de ces efforts universitaires en entreprises prospères et capables de changer le monde est illimité. En conclusion, les universités ne sont pas seulement des centres d’apprentissage mais aussi des berceaux essentiels de l’innovation, nourrissant les entrepreneurs qui sont prêts à redéfinir notre monde avec les innovations DeepTech. À mesure que ces établissements universitaires continuent d’évoluer, leur potentiel de contribution aux progrès économiques et sociétaux mondiaux est illimité. Avec un soutien et des investissements continus, le pont entre le monde universitaire et l’industrie se renforcera, ouvrant la voie à une nouvelle ère de technologies transformatrices. Du laboratoire au marché : l'odyssée du financement des startups universitaires La transition de la recherche universitaire à une startup à succès est un voyage intimidant, en particulier pour les fondateurs issus de domaines tels que la chimie, la pharmacie, la biologie et la physique. Ces entrepreneurs scientifiques sont confrontés à un ensemble unique de défis, le principal d’entre eux étant la tâche ardue d’obtenir un financement. Contrairement à leurs homologues de secteurs plus commerciaux, les scientifiques devenus fondateurs de startups se retrouvent souvent en terrain inconnu lorsqu’il s’agit de collecter des fonds. Le défi de la collecte de fonds pour les entrepreneurs scientifiques Le cœur du problème réside dans le déficit d'expertise. Les scientifiques sont formés pour explorer, découvrir et innover, en se concentrant sur l’avancement des connaissances plutôt que sur les subtilités des modèles commerciaux, de l’adéquation au marché ou de la présentation des investisseurs. Cet écart les désavantage souvent dans un paysage de financement compétitif dominé par des investisseurs à la recherche de rendements rapides et des entreprises ayant des applications commerciales claires. De plus, la nature du DeepTech et des startups scientifiques signifie qu’elles nécessitent généralement un investissement initial important pour la recherche et le développement, avec des chemins plus longs vers le marché et la rentabilité. Cela complique encore davantage leur attrait auprès des investisseurs en capital-risque traditionnels, qui peuvent se détourner des risques inhérents et des délais prolongés. Les subventions : une bouée de sauvetage pour démarrer Compte tenu de ces défis, les subventions jouent un rôle crucial dans les premières étapes du cycle de vie d'une startup scientifique. Les mécanismes de financement tels que le programme d'accélération European Innovation Council (EIC) deviennent des bouées de sauvetage, offrant non seulement un soutien financier mais également une validation de l'impact potentiel de l'entreprise scientifique. Les subventions des organismes gouvernementaux et internationaux fournissent le capital essentiel nécessaire pour passer de la validation de principe à un produit viable, sans diluer les capitaux propres des fondateurs ni les forcer à adopter des stratégies de commercialisation prématurées. Construire un pont : le rôle des incubateurs universitaires et des programmes d'entrepreneuriat Conscientes des défis uniques auxquels sont confrontés leurs entrepreneurs scientifiques, de nombreuses universités ont créé des incubateurs et des programmes d'entrepreneuriat conçus pour combler le déficit de connaissances. Ces programmes offrent du mentorat, des formations commerciales et un accès à des réseaux d'investisseurs spécifiquement intéressés par le DeepTech et les innovations scientifiques. Ils visent à doter les scientifiques des compétences nécessaires pour naviguer dans le paysage du financement, depuis l’élaboration de présentations convaincantes jusqu’à la compréhension des indicateurs financiers cruciaux pour les investisseurs. La voie à suivre Malgré les obstacles, les avantages sociétaux et économiques potentiels des startups scientifiques sont immenses. Compte tenu de leur capacité à relever les défis mondiaux urgents grâce à l’innovation, soutenir ces entreprises est d’une importance primordiale. Le renforcement de l’écosystème qui soutient les entrepreneurs scientifiques, depuis les programmes de subventions améliorés jusqu’aux réseaux d’investisseurs plus spécialisés, est essentiel à leur réussite. En conclusion, même si le passage du laboratoire universitaire au marché est semé d’embûches, notamment en matière d’obtention de financement, la nécessité de soutenir ces pionniers de l’innovation est de plus en plus reconnue. En comblant le déficit d’expertise et en tirant parti des subventions comme tremplin, la voie à suivre pour les startups scientifiques devient plus claire, promettant un avenir où leur potentiel de transformation pourra être pleinement réalisé. Naviguer dans la propriété intellectuelle : un guide pour les fondateurs de spin-offs universitaires Le… En savoir plus

Décoder la DeepTech : naviguer dans la nouvelle ère de l'innovation EIC Accelerator

À une époque marquée par des progrès technologiques et une innovation rapides, le terme « DeepTech » est devenu un mot à la mode synonyme des startups et de l’industrie technologique en général. Mais que signifie exactement « DeepTech » et pourquoi est-il crucial pour les startups et les secteurs technologiques ? DeepTech, ou technologie profonde, fait référence à des technologies de pointe qui offrent des avancées significatives par rapport aux solutions existantes. Ces technologies se caractérisent par leur profond potentiel de perturbation des industries, de création de nouveaux marchés et de résolution de défis complexes. Contrairement à la technologie traditionnelle qui se concentre sur des améliorations progressives, DeepTech plonge plus profondément dans les découvertes scientifiques ou les innovations techniques pour provoquer un changement radical. L'essence du DeepTech À la base, le DeepTech incarne des technologies ancrées dans des avancées scientifiques substantielles et une innovation technique de haute technologie. Ces technologies sont souvent associées à des secteurs tels que l’intelligence artificielle (IA), la robotique, la blockchain, les matériaux avancés, la biotechnologie et l’informatique quantique. Le facteur unificateur parmi ceux-ci est leur dépendance fondamentale à des efforts approfondis et substantiels de recherche et développement (R&D), aboutissant souvent à des percées qui pourraient prendre des années pour mûrir et être commercialisées. DeepTech dans les startups et l'industrie technologique Pour les startups, se lancer dans DeepTech représente à la fois une opportunité colossale et un formidable défi. Le cycle de développement des innovations DeepTech est généralement plus long et nécessite un investissement en capital plus important que celui des startups logicielles ou numériques. Cependant, les résultats peuvent être transformateurs, offrant des solutions à des problèmes mondiaux urgents, du changement climatique aux crises des soins de santé. L'intérêt de l'industrie technologique pour le DeepTech est motivé par la promesse de créer une valeur durable et d'établir de nouvelles frontières technologiques. Contrairement aux technologies grand public, qui peuvent être soumises à des changements rapides dans les préférences des consommateurs, DeepTech propose des changements fondamentaux qui peuvent redéfinir les industries pendant des décennies. La voie à suivre Naviguer dans le paysage DeepTech exige un mélange de recherche scientifique visionnaire, de mécanismes de financement solides et de partenariats industriels stratégiques. Pour les startups, cela signifie sécuriser les investissements de parties prenantes qui comprennent la nature à long terme des projets DeepTech. Cela nécessite également un engagement en faveur de la R&D et une volonté d’explorer des territoires inexplorés. L’importance du DeepTech va au-delà du simple progrès technologique ; il s'agit de construire l'avenir. En exploitant la puissance des technologies profondes, les startups ont le potentiel d'inaugurer une nouvelle ère d'innovation, en résolvant certains des défis les plus complexes au monde avec des solutions autrefois considérées comme impossibles. En conclusion, DeepTech se situe à l’intersection d’une recherche scientifique révolutionnaire et d’une innovation technologique. Pour les startups et l’industrie technologique, cela représente la prochaine frontière de découverte et de disruption. Adopter le DeepTech n’est pas seulement un investissement dans la technologie ; c'est un engagement envers un avenir où les limites de ce qui est possible sont continuellement repoussées. La dynamique capitalistique unique de DeepTech : naviguer sur les eaux de l'innovation Dans le monde en plein essor des startups, DeepTech se distingue non seulement par son ambition de repousser les limites de l'innovation, mais également par son paysage financier et de développement distinct. Les startups DeepTech, de par leur nature, se lancent dans des domaines à la fois exigeants en capital et en temps, se concentrant souvent sur le développement de matériel ou la recherche scientifique révolutionnaire qui nécessite un autre type d'investissement : le capital patient. La nature à forte intensité de capital des projets DeepTech Les projets DeepTech nécessitent souvent des investissements initiaux substantiels, nettement supérieurs à ceux de leurs homologues logiciels. Cela est principalement dû aux aspects gourmands en matériel de nombreux projets DeepTech, notamment dans les domaines de la biotechnologie, de la robotique et de l'énergie propre. Le développement de produits physiques ou la mise en œuvre de nouvelles découvertes scientifiques nécessitent non seulement des équipements et des matériaux spécialisés, mais également l'accès à des installations de recherche avancées. Le facteur temps Au-delà des considérations financières, le temps joue un rôle crucial dans le développement des innovations DeepTech. Contrairement aux startups de logiciels, où les produits peuvent être développés, testés et itérés dans des cycles relativement courts, les projets DeepTech s'étendent souvent sur des années, voire des décennies. Ce délai prolongé est dû à la nature complexe de la technologie en cours de développement, à la nécessité de processus de test et de certification approfondis et au défi de commercialiser des innovations révolutionnaires. Le capital patient : un ingrédient essentiel du succès Compte tenu de ces défis uniques, les startups DeepTech ont besoin d'investisseurs préparés à un parcours plus long vers un retour sur investissement (ROI). Ce « capital patient » est prêt à soutenir les startups pendant les longues périodes de R&D et d’introduction sur le marché inhérentes aux projets DeepTech. Ces investisseurs ont généralement une compréhension approfondie des secteurs spécifiques et de l’impact potentiel des innovations, ce qui leur permet de voir au-delà des gains à court terme vers le potentiel de transformation de ces technologies. Pourquoi le capital patient est important L'importance du capital patient va au-delà de la simple fourniture de ressources financières. Il comprend du mentorat, des relations industrielles et des conseils stratégiques, qui sont tous cruciaux pour naviguer dans le paysage complexe de DeepTech. De plus, le capital patient contribue à favoriser une culture de l’innovation dans laquelle les entrepreneurs peuvent se concentrer sur des avancées qui n’ont peut-être pas de viabilité commerciale immédiate mais qui ont le potentiel de créer des impacts sociétaux et économiques substantiels à long terme. En conclusion, le parcours des startups DeepTech est particulièrement difficile, nécessitant plus qu’un simple investissement financier. Cela exige un engagement en faveur d’une vision qui transcende les délais d’investissement traditionnels, offrant la promesse de progrès révolutionnaires. Pour ceux qui souhaitent se lancer dans cette aventure, les récompenses ne se résument pas seulement à des rendements financiers potentiels, mais aussi à une contribution aux progrès qui pourraient façonner l’avenir de notre société. L'attrait croissant des investissements DeepTech : technologies uniques et rendements plus élevés Le paysage de l'investissement est témoin d'un changement significatif vers DeepTech, motivé par son potentiel de rendements plus élevés et son caractère unique inhérent. Les entreprises DeepTech, de par leur nature, se lancent dans des avancées technologiques révolutionnaires, souvent protégées par des brevets et des droits de propriété intellectuelle (PI). Cette particularité les différencie non seulement de l'espace encombré des startups de logiciels, mais offre également une couche de protection de la concurrence très appréciée par les investisseurs. Des rendements élevés et des fossés compétitifs Les investissements DeepTech sont de plus en plus attractifs en raison du potentiel de rendements financiers substantiels. Les technologies développées dans les secteurs DeepTech – allant de la biotechnologie et des matériaux avancés à l’intelligence artificielle et à l’informatique quantique – ont le pouvoir de bouleverser les industries et de créer des marchés entièrement nouveaux. Ce potentiel de transformation se traduit par d’importantes opportunités financières pour les investisseurs qui ont été les premiers à soutenir de telles innovations. Par ailleurs, la complexité et le caractère propriétaire des innovations DeepTech… En savoir plus

Le nouveau programme de travail des EIC : Comprendre l'élimination du processus de réfutation

Dans le paysage dynamique du financement de l'Union européenne (UE), le European Innovation Council (EIC) a introduit des changements notables dans le cadre de son programme de travail 2024, ayant un impact direct sur le processus de demande et d'évaluation du financement. Parmi ces ajustements, la suppression du processus de réfutation se démarque, ce qui signifie une évolution vers une évaluation plus rationalisée et indépendante des propositions. Cet article examine les implications de ce changement pour les startups et les petites et moyennes entreprises (PME) à la recherche d'un financement EIC Accelerator, dans le but de démystifier la nouvelle approche et d'offrir des conseils stratégiques aux candidats. L'abandon du processus de réfutation Historiquement, le processus de candidature EIC Accelerator permettait aux candidats de répondre et de « réfuter » les commentaires des évaluations précédentes dans les soumissions ultérieures. Ce processus de réfutation a permis aux organisations d'affiner et d'améliorer leurs propositions sur la base de commentaires spécifiques, augmentant ainsi théoriquement leurs chances de succès lors des cycles suivants. Cependant, dans le cadre du programme de travail des EIC 2024, ce mécanisme a été supprimé. Par conséquent, il n’existe plus de moyen structuré permettant aux candidats d’intégrer les améliorations apportées aux soumissions précédentes directement en réponse aux commentaires des évaluateurs. Évaluation indépendante des propositions Un changement important accompagnant la suppression du processus de réfutation est l'approche d'évaluation des propositions. Les évaluateurs n'auront plus accès aux soumissions précédentes ni aux rapports d'évaluation des cycles précédents. Cela garantit que chaque proposition est évaluée de manière indépendante, uniquement sur ses mérites et conformément aux critères d'évaluation standard d'Horizon Europe. Ce changement vise à uniformiser les règles du jeu, en garantissant que toutes les candidatures, qu'elles proviennent de ceux qui soumettent une première demande ou de celles qui présentent une nouvelle demande, reçoivent un examen impartial. Intégration d'améliorations dans le récit Même si le processus de réfutation structuré a été progressivement supprimé, les candidats conservent la possibilité d'affiner leurs propositions en fonction des commentaires antérieurs. Les améliorations et améliorations peuvent toujours être incluses dans la partie narrative B du formulaire de candidature. Cependant, il est important de noter qu’il n’existe aucun format ni section spécifique désigné à cet effet. Les candidats doivent donc intégrer de manière transparente tout ajustement dans le récit global de la proposition, en veillant à ce que les améliorations soient cohérentes et améliorent la qualité et la faisabilité globales de la proposition. Implications stratégiques pour les candidats Cette modification du processus d'évaluation de l'EIC nécessite un pivot stratégique pour les candidats. Les startups et les PME devraient se concentrer dès le départ sur l’élaboration d’une proposition solide et convaincante, en intégrant l’amélioration continue comme stratégie de base plutôt que de s’appuyer sur des boucles de rétroaction spécifiques. Les candidats sont encouragés à : Procéder à une auto-évaluation approfondie : avant de la soumettre, évaluez de manière critique votre proposition par rapport aux critères et aux objectifs de l'EIC, en identifiant les domaines à améliorer sans vous fier aux commentaires externes. Bénéficiez d'un soutien professionnel : faites appel à des consultants, des rédacteurs professionnels ou des pigistes expérimentés dans les demandes de subventions de l'UE pour affiner votre proposition, en vous assurant qu'elle est conforme aux priorités et normes actuelles de l'EIC. Mettez l'accent sur l'innovation et l'impact : chaque proposition étant évaluée selon ses propres mérites, mettez en valeur l'innovation, le potentiel de marché et l'impact sociétal de votre projet, en présentant des arguments convaincants en faveur d'un financement EIC. Conclusion Le programme de travail des EIC 2024 introduit un changement de paradigme dans la manière dont les propositions sont évaluées, la suppression du processus de réfutation soulignant une évolution vers des évaluations plus indépendantes et fondées sur le mérite. Si ce changement met les candidats au défi de s'adapter, il ouvre également la possibilité de présenter leurs innovations sous le meilleur jour possible, sans l'ombre des soumissions précédentes. En adoptant une stratégie d’amélioration continue et en tirant parti de l’expertise professionnelle, les startups et les PME peuvent gérer ces changements avec succès et se positionner fortement pour le financement EIC Accelerator.

Comprendre les limites de soumission pour le EIC Accelerator dans le cadre du programme de travail 2024

L'accélérateur European Innovation Council (EIC) est la pierre angulaire de l'engagement de l'UE à favoriser l'innovation et à soutenir les startups et les petites et moyennes entreprises (PME) dans la mise sur le marché d'idées révolutionnaires. Avec l'introduction du programme de travail de l'EIC 2024, des mises à jour importantes ont été apportées pour rationaliser les processus et clarifier les règles entourant la soumission et la resoumission des propositions. Cet article vise à élucider les nouvelles limites de soumission, en offrant un guide clair aux entités cherchant à obtenir un financement grâce à ce programme compétitif. Règles de soumission simplifiées Le programme de travail de l'EIC 2024 a introduit une approche plus simple pour la soumission des propositions, en tenant compte des commentaires et en visant à rendre le processus de financement plus accessible. À partir de début 2024, les entités sont autorisées à soumettre jusqu’à trois candidatures non retenues à n’importe quelle étape du processus et pour toute forme de soutien. Cela comprend : Des propositions courtes Des propositions complètes Appels spécifiques à un défi Appels ouverts Subvention uniquement Financement mixte (combinaisons de subventions et de fonds propres) Fonds propres uniquement Cette simplification signifie que les candidats ont trois chances d'obtenir un financement, quel que soit le stade ou le type de soutien demandé, avant étant exclus de toute autre soumission dans le cadre du programme EIC Accelerator d'Horizon Europe. Resoumission après rejet Un aspect remarquable des nouvelles règles est la disposition relative à la resoumission suite à un rejet au stade de la proposition complète. Les candidats qui n'obtiennent pas cette étape sont autorisés à soumettre à nouveau leur proposition directement à l'étape de la proposition complète, en évitant la phase de proposition courte, à condition qu'ils n'aient pas atteint la limite de trois candidatures. Toutefois, une nouvelle soumission directe à la phase d’entretien n’est en aucun cas autorisée. Exemples pratiques Pour plus de clarté, le programme de travail décrit plusieurs scénarios : Après un rejet au stade de la proposition complète (que ce soit lors de l'évaluation à distance ou de l'entretien), une entité peut soumettre deux autres propositions complètes. Après deux refus au stade de l'entretien, une entité est toujours éligible pour soumettre une proposition complète et pourrait éventuellement être invitée à un troisième entretien. Si une entité a été rejetée une fois au stade de la proposition complète ou de l'entretien et une fois au stade de la proposition courte, elle a droit à une soumission supplémentaire au stade de la proposition complète. Il est important de noter que le compteur des candidatures non retenues est remis à zéro le 1er janvier 2024. Cette réinitialisation offre un nouveau départ aux entités qui auraient pu auparavant atteindre leur limite de soumission, offrant ainsi de nouvelles opportunités de financement dans le cadre d'Horizon Europe. Implications pour les candidats Ces règles mises à jour visent à équilibrer la nature compétitive du EIC Accelerator avec le besoin de flexibilité et de multiples opportunités de financement. Les candidats doivent planifier stratégiquement leurs candidatures, en tenant compte des commentaires reçus lors des candidatures précédentes afin de renforcer leurs propositions. S'engager avec des rédacteurs professionnels, des consultants ou tirer parti du modèle de proposition officiel du EIC Accelerator peut améliorer la qualité des soumissions. De plus, les candidats doivent rester attentifs au plafond de soumission, en donnant la priorité au raffinement et à l’amélioration de leurs propositions à chaque tentative. La possibilité de soumettre à nouveau directement à l'étape de proposition complète après un rejet constitue un avantage significatif, permettant aux entités de répondre aux commentaires et d'améliorer leurs candidatures sans repartir de zéro. Conclusion Les règles simplifiées de soumission et de resoumission du programme de travail EIC 2024 constituent une étape positive vers un financement de l'UE plus accessible aux entreprises innovantes. En comprenant ces réglementations et en planifiant stratégiquement leurs applications, les startups et les PME peuvent maximiser leurs chances d'obtenir le soutien vital nécessaire pour commercialiser leurs innovations sur les marchés européens et mondiaux.

Guide ultime pour maîtriser la préparation de votre entretien EIC Accelerator : un plan d'action étape par étape

Se préparer à un entretien, notamment pour des scénarios à enjeux élevés comme le pitch EIC Accelerator, nécessite une approche stratégique et réfléchie. Ce guide distille la sagesse de nos sources de connaissances dans une liste à puces complète et exploitable pour garantir que vous êtes parfaitement préparé et prêt à impressionner. Préparation préalable à l'entretien Comprendre les règles et les objectifs de l'EIC : Familiarisez-vous avec ce que recherche le jury et les critères spécifiques du EIC Accelerator. Écrivez votre argumentaire : préparez un script mot pour mot pour votre argumentaire. Entraînez-vous jusqu'à ce que vous puissiez le faire naturellement dans la limite de 10 minutes. Affinez vos compétences en matière de questions-réponses : consacrez une partie importante de votre temps de préparation à la pratique de la session de questions-réponses, qui peut durer jusqu'à 35 minutes. Connaissez votre candidature de fond en comble : Si vous n'avez pas rédigé la candidature vous-même, étudiez-la attentivement. Comprenez tous les chiffres, stratégies et partenaires mentionnés. La pratique rend parfait S'engager dans la pratique du pitch : faites appel à des rédacteurs ou des consultants professionnels pour pratiquer intensivement votre pitch. Simulez l'environnement d'entretien : entraînez-vous avec des questions rapides et des suivis immédiats pour simuler un environnement à haute pression. Préparez-vous à ce que tous les membres de l'équipe répondent : assurez-vous que tous les membres de l'équipe sont habitués à répondre aux questions de manière fluide et cohérente en tant qu'unité. Jour du pitch Aucune tâche opérationnelle avant le pitch : Concentrez-vous uniquement sur l'entretien ; aucune distraction. Revisitez la situation dans son ensemble : parcourez les diapositives de votre présentation en vous concentrant sur les messages et les visions clés que vous souhaitez communiquer. Gérer la session de questions-réponses Attendez-vous à des questions rapides et de suivi : soyez prêt à répondre rapidement et de manière concise. Entraînez-vous avec un chronomètre pour le chronométrage. Développer des réponses standard : écrivez les réponses aux questions très probables et à celles identifiées comme critiques lors des séances d'entraînement. Adoptez le bon comportement : entraînez-vous à maintenir un comportement calme et confiant, quelle que soit la difficulté de la question. Pratique du jury simulé Créez des séances de questions stressantes en interne : utilisez des jurys simulés au sein de votre équipe pour poser des questions difficiles et fournir un suivi immédiat. Intégrez le questionnement critique : sélectionnez des simulacres de questions qui peuvent se faire l'avocat du diable, en exerçant une pression par le biais d'interruptions et de questions difficiles. Conseils finaux Comprenez et articulez vos arguments de vente uniques (USP) : Soyez clair sur ce qui distingue votre projet et soyez prêt à l'articuler de manière convaincante. Préparez-vous à des expériences désagréables : Parfois, les interactions peuvent être stressantes ou désagréables. Préparez-vous mentalement à de telles situations. Évitez les signaux d’alarme : ne donnez aucune raison au jury de vous rejeter. Éloignez-vous des sujets qui pourraient conduire à un examen négatif. En suivant ce guide complet, vous renforcerez non seulement votre confiance, mais augmenterez considérablement vos chances de succès dans n'importe quel scénario d'entretien, en particulier dans des environnements à enjeux élevés comme le pitch EIC Accelerator. N'oubliez pas que sous la pression, vous ne serez pas à la hauteur ; vous tomberez au niveau de votre formation. Préparez-vous en conséquence.

Dévoilement des derniers résultats EIC Accelerator : une analyse complète (date limite du 8 novembre 2023, publication en février 2024)

Le programme d'accélérateur European Innovation Council (EIC) se présente comme un système de soutien aux startups et aux petites et moyennes entreprises (PME) à travers l'Europe, visant à alimenter l'innovation et le progrès technologique. Avec ses derniers résultats publiés le 28 février 2024, le EIC Accelerator démontre une nouvelle fois son engagement en faveur de projets novateurs avec une enveloppe budgétaire totale de 285 millions d'euros. Cette analyse approfondit la répartition des subventions et du blended financing, les taux de réussite aux différentes étapes et la répartition géographique des entreprises gagnantes. Répartition du financement : un examen plus approfondi de l'allocation Au cours du dernier cycle de financement, le EIC Accelerator a soutenu 42 entreprises, présentant une gamme diversifiée d'options de financement adaptées pour répondre aux besoins variés des innovateurs européens. La répartition des types de financement est la suivante : Grant First : 12 entreprises (29%) ont reçu des subventions comme première étape de financement, soulignant la flexibilité de l'EIC dans le soutien aux innovations à un stade précoce. Financement mixte : dominant le paysage du financement, 26 entreprises (62%) ont reçu blended finance, combinant subventions et capitaux propres pour fournir un soutien solide aux entreprises prêtes à se développer. Fonds propres uniquement : Une seule entreprise (2%) a obtenu un financement par fonds propres, soulignant le rôle de l'EIC dans la prise de participation dans des entreprises prometteuses. Subvention uniquement : 3 entreprises (7%) ont reçu des subventions sans composante de capitaux propres, se concentrant sur des projets ayant des besoins spécifiques pouvant être satisfaits par un financement direct. Le chemin vers le succès : analyser les taux de réussite Le processus de sélection du EIC Accelerator est rigoureux et conçu pour identifier les projets ayant l'impact potentiel le plus élevé. Les taux de réussite à chaque étape du processus de candidature sont les suivants : Étape 1 : Environ 70% de candidats réussissent cette étape initiale, bien que les chiffres exacts ne soient pas divulgués. Étape 2 : Seuls 221 TP18T de projets réussissent, ce qui reflète l'examen croissant des demandes. Étape 3 : La dernière étape voit un nouveau rétrécissement, avec un taux de réussite de 17%. Taux de réussite combinés : le taux de réussite cumulé des candidats passant par les étapes 2 et 3 n'est que de 3,9%, tandis que le taux de réussite global pour les trois étapes est d'environ 2,7%. Diversité géographique : un impact paneuropéen La dernière ronde de financement a bénéficié à des entreprises de 15 pays différents, démontrant la portée paneuropéenne du EIC Accelerator. L'Allemagne est en tête du peloton avec 7 entreprises financées, suivie de près par la France avec 6, et l'Espagne et la Suède avec 5 chacune. Parmi les autres pays ayant des candidats retenus figurent la Finlande (4), l'Italie (3), Israël (2), les Pays-Bas (2), La Norvège (2), et plusieurs autres avec une entreprise chacun, démontrant l'engagement de l'EIC à favoriser l'innovation à travers le continent. Conclusion Les derniers résultats de financement du EIC Accelerator soulignent le rôle essentiel du programme dans le soutien de l'écosystème européen de l'innovation. Doté d'un budget total de 285 millions d'euros, le programme a soutenu 42 entreprises dans un large éventail de secteurs et de pays, soulignant la diversité et le potentiel du paysage technologique européen. À mesure que le EIC Accelerator continue d'évoluer, son impact sur la promotion de projets novateurs et le développement des PME est indéniable, ce qui en fait une pierre angulaire de la politique d'innovation européenne. En accordant une attention méticuleuse à la satisfaction de divers besoins de financement, des processus de sélection rigoureux et un engagement en faveur de l'inclusion géographique, le EIC Accelerator ouvre la voie à une Europe plus innovante et plus résiliente. Alors que nous attendons avec impatience les prochaines rondes de financement, les résultats de février 2024 témoignent de l’esprit entrepreneurial dynamique qui prospère à travers le continent. Données de financement Type de financement Subvention en premier : 12 entreprises (29%) Financement mixte : 26 entreprises (62%) Fonds propres uniquement : 1 entreprise (2%) Subvention uniquement : 3 entreprises (7%) Total : 42 entreprises Budget Budget total : 285 millions d'euros Coupe- Date de fin et résultats Date limite EIC Accelerator Étape 2 : 8 novembre 2023 Publication des résultats : 28 février 2024 Taux de réussite Étape 1 : (environ 70% puisque les résultats ne sont pas publiés) Étape 2 : 22% Étape 3 : 17% Étape 2 et Étape 3 combinées : 3,91 TP18T Étape 1, Étape 2 et Étape 3 combinées : (environ 2,71 TP18T) Pays financés Il existe 15 pays différents parmi les entreprises financées. Allemagne : 7 sociétés France : 6 sociétés Espagne : 5 sociétés Suède : 5 sociétés Finlande : 4 sociétés Italie : 3 sociétés Israël : 2 sociétés Pays-Bas : 2 sociétés Norvège : 2 sociétés Belgique : 1 société Bulgarie : 1 société Danemark : 1 société Irlande : 1 entreprise Portugal : 1 entreprise Slovaquie : 1 entreprise Tous les 42 gagnants EIC Accelerator du 8 novembre 2023

Dévoiler l’avenir de l’innovation européenne : une plongée approfondie dans le programme de travail des EIC 2024

Le programme de travail European Innovation Council (EIC) 2024, détaillé dans le document, décrit sa stratégie globale et ses composants conçus pour favoriser l'innovation au sein de l'Union européenne. Voici les principaux composants et points forts : Objectifs stratégiques et indicateurs de performance clés (KPI) : L'EIC vise à soutenir les technologies de rupture et les entreprises essentielles à la réalisation de la transition verte et numérique, en garantissant une autonomie stratégique ouverte dans les technologies critiques. Il s'est fixé six objectifs stratégiques, notamment devenir l'investisseur de choix pour les startups et les entrepreneurs à fort potentiel, combler les déficits de financement des entreprises de haute technologie, soutenir les technologies à haut risque, augmenter le nombre de licornes et de scale-up européennes, catalyser les impacts de l'innovation en Europe. recherche publique et atteindre l’excellence opérationnelle. Aperçu du programme de travail 2024 : Le programme de travail organise son financement et son soutien à travers trois programmes principaux : EIC Pathfinder : pour la recherche avancée visant à développer la base scientifique de technologies de rupture. EIC Transition : Valider les technologies et développer des business plans pour des applications spécifiques. EIC Accelerator : Aider les entreprises à commercialiser et à développer leurs innovations. Chaque programme est complété par un accès aux services d'accélération des affaires, fournissant une expertise aux entreprises, aux investisseurs et aux acteurs de l'écosystème. Principaux changements du programme de travail 2024 : des ajustements, des améliorations et des simplifications ont été apportés sur la base des commentaires et de la réduction du budget. Ces changements comprennent l'introduction d'un modèle de coût forfaitaire pour la plupart des appels, des mesures renforcées contre les risques de sécurité économique et des ajustements des critères d'éligibilité et de financement entre les différents régimes. Principales caractéristiques du soutien EIC : Un mélange de soutien financier et non financier est proposé pour accélérer et développer les innovations et les entreprises EIC. Cela comprend une gestion proactive des projets et des portefeuilles, une approche personnalisée de l'évaluation des propositions, des politiques en matière de libre accès et de droits de propriété intellectuelle, ainsi que des mesures visant à garantir la sécurité économique. Collaboration avec l'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT) : le document décrit la collaboration croissante entre l'EIC et l'EIT pour renforcer l'écosystème européen d'innovation, y compris les services partagés, le processus Fast Track et le nouveau programme de stages en innovation. Perspectives pour 2025 et les années à venir : les stratégies futures et les nouvelles synergies potentielles sont discutées, y compris la possibilité d'une augmentation des budgets pour des investissements plus importants via le Fonds EIC dans des domaines d'intervention clés. Glossaire et définitions : Le document se termine par un glossaire détaillé et une section de définitions, expliquant la terminologie et les acronymes utilisés tout au long du programme de travail. Ces composantes visent collectivement à soutenir les objectifs stratégiques de l'Union européenne en matière d'innovation, de recherche et de développement technologique, en mettant l'accent sur la recherche à haut risque et à haut gain et sur les technologies de rupture susceptibles d'avoir un impact sociétal et économique significatif. 1. Objectifs stratégiques et indicateurs de performance clés (KPI) Dans le cadre d'une démarche historique visant à propulser l'innovation européenne vers l'avenir, le European Innovation Council (EIC) a défini une vision audacieuse avec son programme de travail 2024, en se concentrant sur l'identification, le développement et la mise à l'échelle des avancées technologiques. des technologies et des entreprises qui jouent un rôle essentiel dans la transition verte et numérique de l'UE. Cette vision s'appuie sur des objectifs stratégiques conçus pour garantir l'autonomie stratégique ouverte de l'Europe dans les technologies critiques, en favorisant un écosystème dynamique où les startups et les entrepreneurs à fort potentiel peuvent prospérer. L'ambition du programme n'est pas seulement de combler les déficits de financement auxquels sont confrontées les entreprises de technologie profonde, mais de positionner l'EIC comme l'investisseur de choix pour les idées visionnaires, influençant ainsi l'allocation d'actifs privés à l'appui de ces innovations. Au cœur de la vision stratégique de l'EIC se trouvent six objectifs ambitieux, chacun accompagné d'indicateurs clés de performance (KPI) clairs qui visent à mesurer les progrès et à guider la mise en œuvre du programme : Devenir l'investisseur de choix : L'EIC recherche une reconnaissance à l'échelle du continent, attirer des startups, des entrepreneurs et des chercheurs innovants à fort potentiel, avec un accent particulier sur les groupes sous-représentés tels que les femmes innovatrices et celles issues d'écosystèmes moins développés. Investir entre 30 et 50 milliards d’euros dans la Deep Tech européenne : en comblant le déficit de financement critique, l’EIC vise à tirer parti de son fonds pour avoir un impact significatif sur l’écosystème de la Deep Tech, en favorisant un climat dans lequel les investissements privés circulent plus librement pour soutenir des innovations révolutionnaires. Soutenir les technologies à haut risque : dans les domaines critiques pour la société et l'autonomie stratégique, l'EIC s'engage à prendre des risques calculés pour soutenir les opportunités de technologie profonde les plus prometteuses depuis les premières étapes jusqu'à la mise à l'échelle commerciale, garantissant ainsi l'indépendance de l'Europe dans les technologies clés. Augmenter le nombre de licornes et de scale-ups européennes : l'EIC a pour mission de favoriser la croissance des startups et des PME européennes afin d'égaler et de surpasser leurs homologues mondiales, en favorisant un environnement dans lequel les innovations européennes peuvent prendre la tête sur la scène mondiale. Catalyser les impacts de l'innovation de la recherche publique européenne : en établissant des partenariats à travers l'UE, l'EIC vise à commercialiser les meilleures idées issues de la recherche, créant ainsi un terrain fertile permettant aux startups de se développer et d'avoir un impact mondial. Atteindre l'excellence opérationnelle : l'efficacité, l'agilité et la réactivité des opérations de l'EIC sont conçues pour répondre aux attentes élevées des candidats, des investisseurs et du marché dans son ensemble, garantissant ainsi un passage fluide de l'idée innovante au succès commercial. Ces objectifs stratégiques ne sont pas seulement des objectifs ambitieux, mais représentent un projet global pour le paysage européen de l'innovation, visant à créer un écosystème fertile pour les technologies de rupture qui définiront l'avenir de l'économie et de la société de l'UE. Grâce à une combinaison de soutien financier et non financier, l'EIC ouvre la voie à un impact transformateur qui s'étend bien au-delà de l'horizon immédiat, garantissant que l'Europe reste à la pointe de l'innovation et de la technologie. 2. Aperçu du programme de travail 2024 Le programme de travail European Innovation Council (EIC) 2024 représente une étape cruciale vers la promotion de l'innovation et des percées technologiques au sein de l'Union européenne. Structuré pour répondre aux besoins critiques de la transition verte et numérique, il mobilise plus de 1,2 milliard d'euros de financement, orchestrant une stratégie globale visant à responsabiliser les chercheurs, les startups et les petites et moyennes entreprises (PME). Voici un aperçu approfondi de son aperçu structurel : EIC Pathfinder, Transition et Accélérateur : les trois piliers Le programme de travail est ingénieusement segmenté en trois programmes de financement principaux, chacun adapté aux différentes étapes de l'innovation et du développement : EIC Pathfinder : dédié à la recherche avancée, le Pathfinder est le berceau de l’exploration scientifique visant à développer les éléments fondamentaux de technologies de rupture. Il englobe à la fois des appels ouverts pour n’importe quel domaine de recherche scientifique et des défis ciblés répondant aux intérêts stratégiques spécifiques du … En savoir plus

Resoumissions EIC Accelerator : le bon, la brute et le hasard

Naviguer dans le EIC Accelerator : comprendre la règle des « 3 coups, vous êtes exclus » L'accélérateur European Innovation Council (EIC) est un mécanisme de financement essentiel dans le cadre d'Horizon Europe, destiné aux startups et aux petites et moyennes entreprises (PME) qui repoussent les limites. d'innovation. Avec un mélange de subventions et de capitaux propres, il représente une opportunité cruciale pour que des projets révolutionnaires prennent vie. Cependant, naviguer dans le processus de candidature n'est pas une mince affaire, en particulier avec la règle stricte « 3 fois, vous êtes éliminé » en vigueur. Cette politique stipule que les candidats peuvent être rejetés au maximum trois fois au cours de l'une des trois étapes du processus d'évaluation. Une fois cette limite atteinte, toute nouvelle candidature est interdite jusqu'à la conclusion du programme de travail actuel d'Horizon Europe en 2027. Les trois étapes de l'évaluation EIC Accelerator Candidature courte : l'étape initiale implique une candidature écrite et une vidéo de présentation. C'est le premier obstacle à la sélection de votre projet. Candidature complète : les projets retenus soumettent ensuite une proposition détaillée, décrivant la stratégie d'innovation, d'impact et de mise en œuvre. Interview : Les finalistes sont invités à pitcher leur projet devant un jury d'experts, dernière chance de convaincre avant que les décisions de financement ne soient prises. Implications de la règle des « 3 Strikes » Cette règle souligne la nature compétitive du EIC Accelerator et l'importance d'une préparation méticuleuse. Le message est clair : seules les candidatures les plus convaincantes et les mieux préparées ont une chance. Cette politique encourage également les candidats à évaluer de manière critique leur état de préparation et le potentiel de leur innovation avant de postuler, ce qui pourrait permettre d'économiser du temps et des ressources tant pour les candidats que pour les comités d'évaluation. Stratégies pour réussir Préparation approfondie : avant de postuler, assurez-vous que votre projet correspond aux priorités de l'EIC : impact élevé, innovation et potentiel de marché. Soutien professionnel : envisagez de faire appel à des consultants ou à des rédacteurs professionnels spécialisés dans les demandes d'EIC pour améliorer votre soumission. Utilisation des commentaires : en cas de refus, utilisez les commentaires pour renforcer les points faibles de votre projet avant de postuler à nouveau. Le cadre Horizon Europe Le programme de travail actuel, Horizon Europe, s'étend jusqu'en 2027, fixant le calendrier de cette règle. C'est une période riche en opportunités mais aussi en limites, comme le montre clairement la règle des « 3 coups ». Les candidats doivent naviguer dans ce paysage avec une prospective stratégique, en s'assurant que leurs innovations sont non seulement révolutionnaires mais aussi méticuleusement présentées. Conclusion La règle du EIC Accelerator « 3 strikes, you're out » est un facteur essentiel à prendre en compte par les candidats. Il met l'accent sur la nécessité d'excellence dans tous les aspects de l'application, depuis l'innovation elle-même jusqu'à la manière dont elle est communiquée. À mesure que nous progressons dans Horizon Europe, cette règle façonnera sans aucun doute le paysage concurrentiel, poussant les entreprises non seulement vers l’innovation, mais aussi vers l’excellence en matière d’articulation et de stratégie. Maximiser votre proposition EIC Accelerator avec le rapport de synthèse d'évaluation (ESR) Le parcours pour obtenir un financement de l'accélérateur European Innovation Council (EIC) peut être ardu, chaque étape de la candidature étant examinée par des évaluateurs experts. Un outil crucial dans ce parcours est le rapport de synthèse d’évaluation (ESR), fourni après chaque rejet. Ce rapport n'est pas simplement une notification de tentatives infructueuses, mais une mine d'or de commentaires constructifs directement du point de vue des évaluateurs. Comprendre l'ESR L'ESR offre une vue transparente des commentaires des évaluateurs sur tous les aspects de la proposition, y compris l'excellence, l'impact et la mise en œuvre. Ces commentaires sont inestimables pour comprendre les forces et les faiblesses de votre soumission. Commentaires de l'étape 1 : Au cours de la première étape de l'évaluation, votre proposition est examinée par quatre évaluateurs, fournissant un large éventail d'informations sur l'impression initiale que votre projet donne. Étape 2 Commentaires : La phase de candidature complète implique trois évaluateurs, ou quatre en cas de refus très contestés. Cette étape permet d'approfondir les détails de votre proposition, en évaluant dans quelle mesure elle s'aligne sur les objectifs du EIC Accelerator. Tirer parti de l'ESR pour réussir Des informations exploitables : les commentaires de chaque évaluateur vous guident dans l'affinement de votre proposition, en mettant en évidence les domaines à améliorer en termes de clarté, d'impact et de faisabilité. Révisions sur mesure : en répondant à des critiques spécifiques, vous pouvez adapter votre nouvelle soumission pour confronter directement les lacunes précédentes, améliorant ainsi l'attrait de votre proposition. Approche stratégique : comprendre les thèmes de commentaires récurrents permet une refonte stratégique de votre proposition, garantissant que chaque aspect, de l'innovation à la stratégie de marché, est solide et convaincant. Conclusion L'ESR est un mécanisme de retour d'information essentiel qui, lorsqu'il est utilisé à bon escient, peut augmenter considérablement vos chances de succès dans les futures applications EIC Accelerator. En analysant minutieusement et en agissant sur les commentaires des évaluateurs, les candidats peuvent transformer leurs projets innovants en propositions gagnantes qui correspondent aux normes élevées de l'EIC en matière d'excellence, d'impact et de mise en œuvre. N'oubliez pas que chaque retour d'information constitue un pas de plus vers l'obtention du soutien nécessaire pour amener votre innovation à l'avant-garde des industries européennes. Le processus de réfutation EIC Accelerator : transformer le rejet en opportunité Le chemin pour obtenir un financement de l'accélérateur European Innovation Council (EIC) est semé d'embûches, dont l'un est la possibilité d'un rejet. Cependant, le EIC Accelerator offre un processus de réfutation unique qui permet non seulement aux candidats de répondre aux commentaires des évaluateurs, mais fournit également une plateforme pour corriger les malentendus et renforcer la proposition sur la base de critiques valables. L'essence de la réfutation Ce processus est plus qu'un simple appel ; c'est une opportunité de dialogue. En réfutant les commentaires des évaluateurs précédents, les candidats peuvent directement remédier à toute fausse évaluation et développer les aspects de leur proposition qui ont pu être mal compris ou sous-estimés. Cette communication directe est cruciale pour donner un ton positif à la nouvelle soumission, ce qui en fait un outil stratégique de persuasion au-delà de la proposition écrite elle-même. Clarification des avantages stratégiques : elle permet aux candidats de clarifier les points qui pourraient avoir été mal interprétés, garantissant ainsi que la proposition est évaluée selon ses véritables mérites. Amélioration : les critiques valables deviennent des opportunités d'affinement, permettant aux candidats d'améliorer leurs propositions sur la base des commentaires d'experts. Engagement : le processus de réfutation crée un dialogue entre les candidats et les évaluateurs, personnalisant le processus de candidature et pouvant potentiellement influencer les évaluations futures en leur faveur. Naviguer dans le processus de réfutation Pour tirer le meilleur parti de cette opportunité, les candidats doivent aborder la réfutation avec un état d'esprit constructif. Reconnaître les critiques valables tout en traitant diplomatiquement de toute inexactitude peut démontrer un professionnalisme et un engagement envers l’excellence. De plus, ce processus souligne l’importance de la résilience face au rejet, encourageant les candidats à considérer les revers comme… En savoir plus

Rasph - EIC Accelerator Conseil
fr_FR